Le contact du pluton de Stolzburg

Le 10 novembre 2006, par Jeff,

On se situe ici sur la marge Sud du pluton de Stolzburg (3445 Ma) ; il est intrusif dans des amphibolites (métamorphiques, faciè-s amphibolite) appartenant à un petit lambeau hectométrique de "ceinture de roches vertes" — rattaché à la formation de Sandspruit, c’est à dire à la base du groupe d’Onverwacht.

Bien que l’ensemble ait été déformé ultérieurement (lors de l’épisode à 3.2 Ga et du métamorphisme amphibolitique), l’essentiel de la déformation correspond ici à un étirement vertical, si bien que les surfaces horizontales apparaissent quasiment non-déformées, et préservent des relations intrusives nettes, évoquant plutôt une mise en place assez superficielle en conditions cassantes.

L’affleurement consiste en de spectaculaires alternances de granitoïdes (trondhjémite du pluton de Stolzburg) et d’amphibolite.

JPG - 92.9 ko
Allure d’ensemble de l’affleurement
JPG - 78.8 ko
Allure d’ensemble de l’affleurement
JPG - 101.1 ko
Allure d’ensemble de l’affleurement

Dans les détails, on peut observer :

- des relations clairement intrusives où la trondhjémite recoupe la foliation des amphibolites ;

JPG - 89.7 ko
Détail du contact amphibolite / granite
JPG - 84.3 ko
"Granite" recoupant la foliation des amphibolites

- des filons leucocrates qui bréchifient les amphibolites ;

JPG - 96.7 ko
Petits filons de "granite" bréchifiant l’encaissant
Comportement au moins localement cassant

L’un comme l’autre évoquant une mise en place dans un contexte nettement cassant.

- Mais on observe aussi des relations lit-par-lit, évocatrice d’un contexte (un peu) plus ductile (où le magma granitique exploite des discontinuités mécaniques existantes, plutôt que de fracturer l’encaissant) ;

JPG - 84.3 ko
Injection "lit par lit" du granite dans les amphibolites
Notez la façon dont le magma "granitique" s’insinue entre les lits de l’amphibolite, dans des zones de faiblesse mécanique.

- Et même des boudins de trondhjémite dans l’amphibolite, témoignant d’un étirement "horizontal" sur la photo (gauche-droite)

JPG - 83.3 ko
Filonet granitique boudiné dans l’amphibolite
Peut-être une trace de la déformation plus récente, à 3.2 Ga ?

Il est probable que ce dernier phénomène soit, en réalité, une des seules manifestations de la déformation à 3.2 Ga.

Dans l’ensemble, ce contact évoque donc, ici aussi, une mise en place de façon assez superficielle, durant laquelle le pluton bréchifie son encaissant ou au mieux s’insinue entre des lits existants, dans des plans de faiblesse. Ce n’est en tout état de cause pas compatible avc le métamorphisme de degré amphibolitique qu’on subi les roches de l’encaissant (régionalement, 7-8 kbar soit 25 km). On a affaire ici à un contact peu profond (quelques kilomètres ?), qui a ensuite été déformé (assez peu) et métamorphisé (de façon notable dans les roches basiques, moins dans le granite) 200 Ma après la mise en place.

Téléchargez cet article au format pdf : Enregistrer au format PDF
 

Attention !

Suite à un bug que je n’arrive pas à résoudre, vous êtes peut-être arrivés sur cette page, ou d’ailleurs sur n’importe quelle page du site, avec une adresse (url) incorrecte. Si c’est le cas, il y a des choses qui marcheront mal (documents liés, commentaires...).

Les adresses correctes sont de la forme

http://jfmoyen.free.fr/spip.php ?articleXXX

Toute autre version (avec des choses en plus entre le "... free.fr/" et le "spip.php") n’est pas bonne.

Si vous n’arrivez pas à écrire un commentaire ou voir une photo, vérifiez que vous pointez bien sur la bonne adresse ; si vous faites un lien vers ce site, merci d’utiliser la version correcte de l’URL.

 

Dans la même rubrique

Pluton de Nelsghoogte
Pluton de Boesmanskop
Le contact du pluton de Stolzburg
 

A propos de cet article

Dernière mise à jour le :
10 novembre 2006
Statistiques de l'article :
3 visiteurs aujourd'hui
2348 visiteurs cumulés
 
 
SPIP 1.9.2g | BliP 2.2 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 142 (756839)