Le groupe de Moodies — 3.2 Ga

Le 10 janvier 2007, par Jeff,

Dans la région de Barberton, la "ceinture de roches vertes" est formée de trois unités superposées et plissées. La plus récente, qui date quand même de 3.2 Ga (3250 à 3210 Ma) est le groupe de Moodies.

Contrairemet aux deux autres ensembles, où les laves sont abondantes, le groupe de Moodies est presque exclusivement formé de sédiments, des sédiments détritiques qui ont préservé de très belles structures sédimentaires.

Deux affleurements sont particulièrement spectaculaires : le premier se situe sur la R40, à une dizaine de km de Barberton en direction du Swaziland, dans le "Dycedale syncline". Le second se trouve près de la mine d’or de Sheba, dans le lit du "Sheba creek" ; à proximité immédiate de cet affleurement, on peut aussi faire des observations le long de la route qui mène à la mine, et le long de la route principale (R38) près de "Ezzy’s pass".

Les structures sédimentaires dans les grès

Les grès, qui forment la majorité du groupe de Moodies, présentent des structures sédimentaires classiques : granoclassement à toutes les échelles ; stratifications entrecroisées ; figures de dessication sur les surfaces de banc.

JPG - 98.4 ko
Granoclassement, groupe de Moodies
Dycedale syncline. Granoclassement normal, allant de conglomérats (à droite) à des grès de plus en plus fins (vers la gauche).
JPG - 96.9 ko
Granoclassement, groupe de Moodies
Dycedale yncline. On passe (de bas en haut, sur la photo) de conglomérats à des grès à stratification entrecroisée, avant de recommencer un nouveau banc.
JPG - 108.9 ko
Figures de dessication, groupe de Moodies
Dycedale syncline.

L’ensemble correspond à des dépôts sédimentaires de faible profondeur (fluvial/deltaïque), et indique entre autres choses la présence d’eau libre à la surface de la Terre dès 3.2 Ga...

Par endroit, des petis doublets très fins argile/grès sont interprétés comme des dépôts tidaux (liés aux marées). L’analyse en fréquence de ces doublets indique des péridocité d’une vingtaine de jours, interprétées comme représentant la durée du mois lunaire — qui aurait donc été significativement plus court à l’ARchéen que maintenant (28 jours).

JPG - 93.5 ko
Stratifications entrecroisées, groupe de Moodies
Proche de Sheba creek.
JPG - 93.4 ko
Stratifications entrecroisées et alterances tidales
Proche de Sheba Creek. Les alternances "noir-gris" correspondent à des alterances argile-grès, interprétées comme des dépôts tidaux.

Les conglomérats de base

Comme toutes les séries détritiques, le groupe de Moodies présente à sa base des conglomérats grossiers, dans lesquels on observe des clastes de toutes les lithologies sous-jacentes dans la région :

- des granitoïdes variés ;
- des éléments de laves basiques ;
- des sédiments chimiques (cherts).

JPG - 128.2 ko
Colonne stratigraphique simplifiée, groupe de Moodies
Le groupe de Moodies se compose de trois formations, chacune présentant une stratigraphie très analogue à celle qui est présentée ici (schématisée) [Hoffman et al., circulaire EGRI 378, 2004]
JPG - 117.1 ko
Conglomérat de base, groupe de Moodies
Sheba creek. On reconnaît bien les galets de chert (lités), de laves basiques (gris sombre) et de granitoïdes.
JPG - 109.1 ko
Conclomérats, groupe de Moodies
Sheba creek.
JPG - 116.3 ko
Conglomérats, groupe de Moodies
Sheba creek.
JPG - 109.8 ko
Conglomérats, groupe de Moodies
Sheba creek

La déformation

Les trois unités de la CRV de Barberton sont plissées ensemble, en grand plis (synclinaux) isoclinaux. Les flancs de ces plis sont étirés et rompus. Dans le groupe de Moodies, on peut ainsi observer des congloérats étirés et déformés, et un contact par faille entre le coeur d’un synclinal formé par le groupe de Moodies, et ses flancs ici composés de laves du groupe de Fig Tree.

JPG - 114.8 ko
Sheba creek
A gauche autour du ruisseau, le groupe de Moddies. A droite, la zone broyée (faille de Sheba), dominée par des laves du groupe de Fig Tree
JPG - 116.6 ko
Zones broyées dans la faille de Sheba
Sheba creek.
JPG - 108.1 ko
Conglomérat étiré
Ezzy’s pass. Les galets normalement arrondis sont iici étirées, parallèlement au crayon.
Téléchargez cet article au format pdf : Enregistrer au format PDF
 

Attention !

Suite à un bug que je n’arrive pas à résoudre, vous êtes peut-être arrivés sur cette page, ou d’ailleurs sur n’importe quelle page du site, avec une adresse (url) incorrecte. Si c’est le cas, il y a des choses qui marcheront mal (documents liés, commentaires...).

Les adresses correctes sont de la forme

http://jfmoyen.free.fr/spip.php ?articleXXX

Toute autre version (avec des choses en plus entre le "... free.fr/" et le "spip.php") n’est pas bonne.

Si vous n’arrivez pas à écrire un commentaire ou voir une photo, vérifiez que vous pointez bien sur la bonne adresse ; si vous faites un lien vers ce site, merci d’utiliser la version correcte de l’URL.

 

A propos de cet article

Dernière mise à jour le :
10 janvier 2007
Statistiques de l'article :
2529 visiteurs cumulés
 
 
SPIP 1.9.2g | BliP 2.2 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 219 (729427)