Le groupe d’Onverwacht — partie supérieure

Le 10 novembre 2006, par Jeff,

La partie "supérieure" du groupe d’Onverwacht est classiquement divisée en trois formations : formation de Hooggenoeg (3470 — 3440 Ma), formation de Kromberg (3440 — 3330 Ma) et formation de Mendon (3330 — 3290 Ma). En réalité, il conviendrait de lui rattacher la formation de la Komatii (3480 — 3470 Ma), que l’on regroupe en général avec la partie "inférieure" du groupe d’Onverwacht, mais qui présente des caractéristiques assez similaires.

Ces trois (ou quatres) unités se caractérisent toutes par un faible degré métamorphique (ne dépassant pas le faciès des schistes verts), et des associations lithologiques très semblables, dominées par des laves basiques et ultrabasiques (komatiites et basaltes). Des intercalations de cherts sont fréquentes ; on trouve aussi de rares niveaux de grès, conglomérats et laves acides (dacites), qui sont plus ou moins les équivalents des plutons (TTG) avoisinants. L’ensemble est très similaire, en âge comme en composition, à la formation de Warawoona dans le Pilbara.

Une coupe de référence dans les formations de Hooggenoeg, Kromberg et Mendon (donc allant de > 3440 Ma, à < 3330 Ma, soit au moins 110 Ma) peut s’effectuer sur les berges de la Komatii, dans la réserve naturelle de Songimvelo.

JPG - 65.4 ko
La vallée de la Komatii

La stratigraphie est assez bien connue ; elle ne sera pas détaillée plus avant ici.

JPG - 126.9 ko
"Log" correspondant à la coupe illustrée ici.
Ce log recouvre le sommet de la formation de Hooggenoeg, la formation de Kromberg, et la base de la formation de Mendon. In. Hofmann et al., 2004. Excursion guide to the geology of the Barberton Greenstone Belt. Information circular n° 378, EGRI, University of the Witswatersrand.

- Les roches dominantes sont des basaltes (ou des basaltes komatiitiques) ; ils forment de très jolis pillows, où l’on peut encore reconnaître des structures variolitiques (vacuoles remplies d’albite), assez spectaculaires.

JPG - 107.2 ko
Pillow basaltique
Vers la base de la formation de Kromberg, 3440-3400 Ma. Noter les jolis critères de polarité (le pillow est en position normale).
JPG - 102.9 ko
Pillows de basalte komatiitique
Formation de Hooggenoeg (> 3445 Ma)
JPG - 106.4 ko
Pillow variolitique
Formation de Hooggenoeg (> 3445 Ma)

- Les basaltes (et komatiites) sont fréquemment altérés, sans doute par des processs hydrothermaux. On observe par exemple des zones de remplacement presque complet des basaltes par des minéraux secondaires (fuschite, silice formant des cherts d’altération) :

JPG - 108.9 ko
Cherts et fuschite
Altération des basaltes de la formation de Kromberg (3330-3440 Ma)

Ou encore des filons de cherts (peut être des veines hydrothermales ?) qui recoupent les basaltes :

JPG - 116.2 ko
Filon de Chert dans un pillow basaltique
Formation de Hooggenoeg (ca. 3440 Ma).

- On trouve aussi d’assez fréquents niveaux de cherts (sédiments chimiques siliceux), en particulier un banc de cherts noirs ("black cherts"), qui sont des cherts carbonés. Le carbone correspond sans doute à de (l’ancienne) matière organique. Dans ces niveaux (K1c2), on a observé des structures microscopiques qui ont été interprétées comme des fossiles de cyanobactéries, quiseraient donc vieux de plus de 3400 Ma.

JPG - 153.1 ko
Cherts noirs
Niveau K1c2, formation de Kromberg. Entre 3330 et 3440 Ma.
JPG - 123.3 ko
Cherts noirs - détail
Niveau K1c2, formation de Kromberg. Entre 3330 et 3440 Ma.
JPG - 97.2 ko
Cherts noirs - détail
Niveau K1c2, formation de Kromberg. Entre 3330 et 3440 Ma.

- Enfin, on observe de rares niveaux de grès, conglomérats et laves felsiques, ici le niveau dit "H6" ; son âge (3445 Ma) comme sa composition (dacitique) en font un équivalent des plutons TTG de Theespruit, Stolzburg, etc.

JPG - 116.5 ko
Conglomérats
Niveau "H6", formation de Hooggenoeg (3445 Ma)
Téléchargez cet article au format pdf : Enregistrer au format PDF
 

Attention !

Suite à un bug que je n’arrive pas à résoudre, vous êtes peut-être arrivés sur cette page, ou d’ailleurs sur n’importe quelle page du site, avec une adresse (url) incorrecte. Si c’est le cas, il y a des choses qui marcheront mal (documents liés, commentaires...).

Les adresses correctes sont de la forme

http://jfmoyen.free.fr/spip.php ?articleXXX

Toute autre version (avec des choses en plus entre le "... free.fr/" et le "spip.php") n’est pas bonne.

Si vous n’arrivez pas à écrire un commentaire ou voir une photo, vérifiez que vous pointez bien sur la bonne adresse ; si vous faites un lien vers ce site, merci d’utiliser la version correcte de l’URL.

 

A propos de cet article

Dernière mise à jour le :
10 janvier 2007
Statistiques de l'article :
1973 visiteurs cumulés
 
 
SPIP 1.9.2g | BliP 2.2 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 122 (748245)