Recrutement universitaire et vénalité des offices

Le 24 avril 2009, par Jeff,

Vous n’êtes pas sans savoir que le recrutement des enseignants-chercheurs, en France, se déroule en deux étapes [1] : un dossier écrit, puis une audition pour les candidats séléctionnés au premier tour. Pour ce qui est de l’audition, ça se passe devant une commision de 10 à 20 personnes, et ça dure en général 30 ou 40 mn, 20 mn de présentation et autant de questions. Contrairement aux pratiques habituelles dans le reste du monde, en France le candidat se déplace à ses frais (pas à ceux du labo), et pour une demie-heure (au lieu de trois jours).

Or donc, il se trouve que cette année, je suis candidat à un poste dans une université Française [2]. Et il se trouve que j’ai des chances non négligeables d’obtenir le poste en question, en particulier grâce à l’activité amicale et efficace de quelques personnes là-bas [3].

Il se trouve aussi que je réside en Afrique du Sud, ce qui n’est pas la porte à coté ; et donc un déplacement en France, pour un résultat aléatoire, ne m’amuse qu’à moitié.

Dernièrement, mes Honorables Correspondants à l’endroit en question m’ont fait savoir que oui, mes chances étaient réelles, et que ce serait dommage de les gâcher ; et que vraiment, il faudrait que je fasse un effort pour venir à l’audition.

Coût du déplacement [4] ? Un peu moins d’un mois de mon salaire [5]. Qui a dit que de nos jours, la vénalité des offices c’était fini, et qu’on n’achetait plus son emploi ? La différence c’est qu’on l’achète à KLM ou SAA et pas au Roi...

* * *

Comment ? Vous me dites, "pourquoi ne pas utiliser une vidéoconférence" ? Pourquoi pas en effet. Dans le reste du monde, c’est ce qu’on fait quand il n’est pas pratique de déplacer quelqu’un pour une interview : par exemple à Stellenbosch, c’est la façon dont nous avons procédé pour les 2 ou 3 dernières personnes que nous avons recrutées. Du reste, c’est maintenant explicitement autorisé par les textes [6].

Alors ? Alors, le CA de l’université en question a décidé, cette année, de ne pas appliquer ce morceau du décret et de ne pas autoriser les auditions à distance. Comme toujours, en habillant cette décision de grands principes où il est question de "garantir l’égalité des candidats au concours", mais je n’ai toujours pas compris en quoi me prendre une semaine de mon temps, dont deux nuits dans un avion, et un mois de mon salaire garantit mon égalité à coté d’un candidat qui se déplacera sur la journée au prix d’un aller-retour en train depuis la ville d’à coté... Notez que dans une autre université Française, on m’a dit que certes j’avais le droit de demander une audition par vidéo-conférence, mais que "ça ferait mauvais effet" et que "ça réduirait mes chances", parce que les gens penseraient que "je ne suis pas vraiment motivé" [7].

* * *

En fait, il y a même encore plus drôle (mais ce coup ci ce n’est pas directement l’université Française qui est en cause) : deux jours après l’audition, je dois me rendre à un congrès à Toronto. J’ai pris mon billet d’avion, depuis Cape Town, il y a bien longtemps — longtemps avant qu’il soit même question que je postule sur cet emploi. Et comme je m’y suis pris à l’avance, j’ai pu avoir un billet très bon marché, non échangeable et non remboursable bien sûr, avec KLM via Amsterdam.

Eh bien ! Figurez vous qu’un billet de ce genre, on ne peux pas en annuler un morceau : c’est tout, ou rien. Je ne peux donc pas acheter un aller simple pour la France et sauter en route dans mon vol pour Toronto : il faut que de France, je retourne à Cape Town pour prendre le soir même un avion qui, via Amsterdam, va m’emmener au Canada. Je vais donc faire, en l’espace de quatre jours, Cape Town - France - Cape Town - Amsterdam - Toronto. Je me réjouis d’avance à l’idée de faire un aller-retour Europe-Cape Town dans la même journée, juste pour ne pas perdre le reste de mon billet... Notez que je pourrais racheter un CPT-Toronto, c’est juste deux fois plus cher. Au point où on en est...

Post-Scriptum :

pour mes "honorables correspondants", si ils viennent à passer par ici : mais oui, je serais là. Ne vous faites pas de soucis. Et je vous ferais une belle audition, bien comme il faut et tout. Ca ne m’empêche pas de trouver la situation d’une absurdité à pleurer...

Post-post-scriptum

Comme je suis d’un naturel curieux (c’est même mon métier !), j’ai téléphoné au ministère pour me renseigner. La (gentille !) dame au téléphone m’a expliqué que "ah ben oui, c’est dans les textes, mais si ils ont pas les moyens, hein... Les textes c’est bien, mais il faut des moyens, aussi". J’ai donc appris, avec intérêt, que l’application des décrets du Ministre de l’Education National est optionelle, et que si on ne veut ou qu’on ne peut pas, on n’est pas obligé de les appliquer. Mais qu’est-il donc arrivé à "nul n’est sensé ignorer la loi" ? En tout cas, c’est une jursiprudence que je garde précieiusement par devers moi (j’aimerais bien l’avoir par écrit, cette réponse !). Si j’obtiens ce poste et que je retourne en France, je ne manquerais pas d’en faire usage...

Notes :

[1] En fait, plutôt en 4 ou 5, j’oublie l’autorisation d’inscription àl’HDR, l’HDR et la qualification

[2] On me permettra de rester allusif et discret tant que les choses ne sont pas officielles

[3] C’est une des raisons pour lesquelles je souhaite rester discret, pour ne pas les mettre en porte à faux, et pour donner à mon commentaire une valeur générale — et non pas en faire une attaque contre telle ou telle personne, telle ou telle université, ce que ce texte n’est pas

[4] Je vous le rappelle, pour 40 mn de rencontre avec un comité qui a déjà lu mon dossier en long, en large et en travers !

[5] Là je suis un peu injuste, parce que mon Honorable Correspondant s’est arrangé pour me payer une partie de mon billet d’avion. Ce dont je le remercie, mais là n’est pas le point : c’est lui personellement qui a trouvé des sous pour ça, ce n’est pas organisé comme part intégrante du système de recrutement !

[6] C’est dans le décret 84-431 du 6 juin 1984, "fixant les dispositions statutaires communes applicables aux enseignants-chercheurs". A l’article l’article 9-2 du chapitre II (créé par Décret n°2008-333 du 10 avril 2008 - art. 4), on lit que

« Les membres du comité de sélection peuvent participer aux réunions par tous moyens de télécommunication permettant leur identification et garantissant leur participation effective (…) Les candidats figurant sur la liste établie en application du premier alinéa peuvent, à leur demande, être entendus par le comité de sélection dans les mêmes formes. »

[7] Du reste, ils ont fini par décidé de ne pas m’auditionner. Sans doute ont-ils trouvé que ma demande — appliquer le décret 84-431— était par trop extravagante.

Téléchargez cet article au format pdf : Enregistrer au format PDF
 

Commentaires de l'article

 
N. Holzschuch
Le 4 mai 2009

Le truc qui m’épate, c’est qu’on arrive encore à attirer des chercheurs en France. S’il n’y avait pas le climat et le paysage, je ne vois pas qui viendrait (encore que, personnellement, j’échangerais volontiers deux barils de Lille contre un baril de Stellenbosch... mais je ne suis pas à Lille)

On en a fait des progrès, quand même... En 1997 (oui, j’suis vieux), l’envoi de mes dossiers (par UPS, avec la thèse et les publications inclues, 20 dossiers d’1 kg en trans-continental), plus les déplacements pour les auditions (2 allers-retours, trans-continentaux eux-aussi), ça avait coûté plus d’un an de salaire d’un policier local. Ils sont mal payés, mais quand même. Et environ 4 mois de mon salaire à moi...

Depuis cette époque :

- on accepte que "le cachet de la poste fait foi", (même si on poste depuis les îles Saint-Paul et Amsterdam ?) Et hop, adieu UPS, bonjour lettre simple.

- on ne demande plus que la liste des publications et les rapports de thèse, et pas la thèse plus les trois publications principales (moins 1 kg par paquet dans mon cas, plus chez des amis).

- on est passé à l’Euro.

- le Rand a beaucoup baissé.

- les policiers ont été augmentés (pas beaucoup).

Cette année, plusieurs auditions dont j’ai eu vent feront 45 mn, parfois séparés en 20 mn devant tout le monde, plus 25 mn devant un petit comité pour aller plus à fond. Là aussi, on progresse, c’est plus 20 mn.

 
Anonyme
Le 4 mai 2009

J’avoue que le coup du cachet de la poste (« le café de la poste faisant froid »), ca me fait bien rigoler. J’aimerais en effet essayer de poster depuis Kerguelen ou la Terre-Adélie (un courrier tout les 6 mois quand le bateau arrive, fut un temps oú les mails étaient livrés par le bateau sur bande magnétique, aussi !!), pour voir le dossier arriver 3 mois après que le recruté ait pris son poste, et donc que le candidat rejeté dépose un recours parce que son dossier parfaitement dans les temps n’a pas été considéré… Tiens, faudra que j’essaye un jour histoire de rigoler, si j’ai un poste en France (taquin, mais pas suicidaire).

En équivalent salaire moyen local, on doit rester dans la même gamme. Mon aller-retour coute dans les 5 mois de salaire d’une femme de ménage : le rand a baissé (à qui le dis-tu !!) et du coup les billets d’avion sont chers, même si les salaires ont un peu augmenté.

Quant à échanger deux barils de Lille contre un baril de Stellenbosch, euh…… ne remuons pas le couteau dans la plaie. Disons que l’endroit auquel je fais allusion n’est pas Lille (qui est une bien belle ville par ailleurs, je serais plus malheureux en banlieue parisienne par exemple, je pense). Mais c’est vrai que j’essaye de ne pas trop y penser (encore que, c’est le début de l’hiver en ce moment et du coup c’est moins agréable par ici, quand même. Parapluie et édredon…)

And lastly, je ne méconnais pas les progrès effectués en 9 ans (ouais, mon temps de résidence est un peu plus court, moi j’ai commencé en 2000 seulement), mais il reste du chemin à parcourir…Si on compare au reste du monde, disons qu’on est passé du paléolithique inférieur au néolithique. Encore un effort et on sera á l’âge du bronze… (commentaire que j’aurais bien cross-posté avec ton blog pour répondre à ton commentaire là-bas, sauf qu’on ne peut pas faire de cross-post sur un blog, quelle misère ma brave dame, au bon vieux temps de usenet en mode texte ça marchait mieux).

 
Jeff
Le 4 mai 2009
Oui, bon, j’ai oublié de signer plus haut, évidemment...
 
Aisling
Le 4 mai 2009
Je n’etais pas au courant des dispositions du decret 84-431. 30 ou 40 mn d’audition, c’est royal pour les postes de PU - mon experience en MCF c’est plutot de l’ordre de 20-30 min... Pour la meme gymnastique dossier+voyage, l’HDR en moins.
 
Jeff
Le 5 mai 2009
40 mn, j’ai jamais vu ça (à l’endroit-dont-on-ne-doit-pas-dire-le-nom dont il est question ici, c’est 20 mn, comme d’hab).
 
Jeff
Le 5 mai 2009
D’ailleurs, 20 mn c’est pas mal, j’ai fait des auditions MCf où c’était 12 (je crois) ....
 
Anonyme
Le 19 mai 2009
C’est déjà pas mal que tu possèdes des contacts et que tu sois auditionné ("ergo" plus ou moins assuré d’être pris). Je connais des gens avec les meilleures mentions au doctorat, monographies et publications à la pelle dans des revues prestigieuses, participations à des colloques internationaux, etc, qu’on laisse tranquilement requalifier tous les 4 ans et crever dans un coin, tout cela parce qu’ils ne connaissent pas d’"Honorable(s) Correspondant(s)"...
 
JF
Le 19 mai 2009
Un Honorable Correspondant, ça se crée, et des contacts ca s’entretient. C’est à ce moment que le résultat final se décide, pas au moment où on écrit le dossier et encore moins où on se déplace pour l’audition...
 
N. Holzschuch
Le 19 mai 2009
... ce qui pose un problème pour le recrutement des étrangers brillants qui choisiraient de candidater en France sans connaitre les subtilités du système, ceci dit.
 

Attention !

Suite à un bug que je n’arrive pas à résoudre, vous êtes peut-être arrivés sur cette page, ou d’ailleurs sur n’importe quelle page du site, avec une adresse (url) incorrecte. Si c’est le cas, il y a des choses qui marcheront mal (documents liés, commentaires...).

Les adresses correctes sont de la forme

http://jfmoyen.free.fr/spip.php ?articleXXX

Toute autre version (avec des choses en plus entre le "... free.fr/" et le "spip.php") n’est pas bonne.

Si vous n’arrivez pas à écrire un commentaire ou voir une photo, vérifiez que vous pointez bien sur la bonne adresse ; si vous faites un lien vers ce site, merci d’utiliser la version correcte de l’URL.

 

A propos de cet article

Dernière mise à jour le :
24 avril 2009
Statistiques de l'article :
2687 visiteurs cumulés
 
 
SPIP 1.9.2g | BliP 2.2 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 221 (729089)